Un élevage bio à Moustier-en-Fagne (59)


M. Grégory DELASSUS

avec son troupeau




A gauche, la famille DELASSUS

à droite, M. et Mme MICHAUX,

les propriétaires cédants


M. Jean-Jacques ANCEAU,

Conseil Général du Nord,

Administrateur de la SAFER,

lors de la journée campagnarde





C''est avec bonheur que le village de Moustier-en-Fagne, dans le Nord, a accueilli la famille Delassus – un couple et deux jeunes enfants - alors que sa population tendait à diminuer. De plus, une exploitation agricole a été sauvée. Le mari, Grégory, a repris 52 ha venant d''une ferme, dont le propriétaire prenait sa retraite, pour y élever des vaches Highlands destinées à la production de viande bio. Retour sur une opération de préservation de l''environnement réalisée, grâce à l''intervention de la Safer, dans une dynamique agricole.

 

Marier environnement et agriculture

Le propriétaire d''une exploitation de 79 ha en prairies, dotée d''un quota laitier de 300 000 litres, souhaitait vendre son bien, y compris les bâtiments, et cesser son activité. La Safer avait émis des appels à candidature depuis 2004 mais sans succès, en raison d''importants travaux à réaliser sur le bâti. Comme les terrains sont pour partie en Natura 2000 et en totalité en Zone Inter Communautaire Ornithologique (ZICO) et en Zone Naturelle d''Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique (ZNIEFF), le service des Espaces Naturels Sensibles (ENS) du Conseil Général a émis le souhait d''acquérir la propriété pour la rendre à la nature, sans utilisation agricole.

 

La Safer est alors entrée en négociation avec les ENS, le Président du Conseil Général, les élus du secteur et la Chambre d''Agriculture pour obtenir un accord permettant à la ferme de rester dans le domaine agricole. C''est ainsi que les terrains et les bâtiments ont été acquis par le Conseil Général en vue de les proposer en location à des agriculteurs, dans le cadre de baux environnementaux.

 

La Safer a lancé l''appel à candidatures début 2010, en précisant bien que les terrains seraient mis en location dans un cadre strict :

 

  • Deux années pendant lesquelles les agriculteurs et le Conseil Général expérimenteraient la mise en oeuvre des clauses environnementales du contrat, dans le cadre d''un bail SAFER.

  • Puis signature d''un bail rural après validation des deux années précaires.

 

Dans ce cadre, deux candidats ont été retenus par le Comité Technique : Grégory Delassus, qui a signé pour une exploitation de 52 ha, en tant qu''éleveur à viande bio et Isella Tachevin qui s''est vue attribuer 24 ha et le quota laitier, pour les exploiter en complément de l''activité de son compagnon, lui-même agriculteur sur le secteur. Tout deux sont aujourd''hui confirmés dans leur parcours bio et vont signer des baux agricoles environnementaux à long terme avec le Conseil Général.

 

Des Highlands au cœur de la Fagne

Grégory Delassus a organisé une «journée campagnarde», le 29 septembre 2012, pour fêter la confirmation de son installation. Cela a été pour lui l''occasion de rappeler son engagement de longue date dans le bio. Après une formation à l''agriculture bio, il a travaillé à GABNOR, l''association de développement de l'agriculture biologique du Nord - Pas-de-Calais. Puis il s''est lancé dans l''élevage de porcs, à partir de 2000, sur la commune de Borre (59). «Comme je souhaitais aller au bout de ma démarche, j''ai immédiatement développé la vente directe, puis créé un laboratoire de découpe, rappelle Grégory. Puis, en 2005, en réponse à la demande des consommateurs, je me suis mis à la viande bovine, en développant un élevage de Highlands, une race rustique qui vit dehors toute l''année et se montre parfaite pour l''éco-pâturage».

 

Grégory commercialise sa production via différents circuits courts, dont une association qu''il a créée lui-même en 2009 et qui s'intégrera parfaitement au village de Moustier-en-Fagne, où le jeune éleveur s''épanouit avec toute sa famille.

 

Newsletter de Novembre 2012

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite