Transmission d'une exploitation avec installation d'un jeune à Saint-Martin-d'Hardinghem

Lorsque Madame Tanfin a décidé de céder son exploitation pour prendre sa retraite, comme son mari quelques années auparavant, l’opération s’est vite avérée difficile. Quelques 25 propriétaires se partageaient les terres pour un total de 94 ha répartis en de nombreuses parcelles. Le risque était grand de voir cet ensemble démantelé, ce qui aurait entraîné la disparition de l’entreprise agricole, alors même que ses bâtiments et son matériel étaient récents et aux normes.

Maintenir l’intégrité de l’exploitation

Alertée par les premiers projets de mises en vente par des propriétaires en 2012, la Safer a proposé à Madame Tanfin de s’occuper de la transmission de son exploitation. « J’ai accepté, et je ne le regrette pas, confie l’agricultrice. Sans la Safer, je ne m’en serais pas sortie et mes bâtiments sans les terrains auraient perdu beaucoup de leur valeur ».

La Safer a rapidement acheté 16 ha, puis a pris contact avec les multiples propriétaires, dont plusieurs étaient en indivision. L’objectif était de maintenir l’intégrité de l’exploitation et de la transmettre à un jeune dans le cadre de son installation.

« L’opération a pris deux ans, souligne Madame Tanfin, car il y avait beaucoup de gens à voir et à convaincre pour qu’ils confient un mandat à la Safer. Durant toute cette période, nous avons été régulièrement tenus au courant de l’évolution du dossier, ce qui était très rassurant ».

Choisir le bon candidat

Dès qu’un nombre suffisant de propriétaires se fut engagé à vendre ou relouer leur bien, un appel à candidatures a été lancé. Nous étions au printemps 2013. La Safer a reçu 39 demandes, dont 25 à l’installation, avec au final 14 candidats qui ont confirmé leurs intentions d’aller jusqu’au bout après avoir pris connaissance de l’outil de travail à transmettre et de son prix. L’appel portait sur l’achat des bâtiments, du matériel, du cheptel et d’une surface de 30 ha. Il s’y ajoutait 40 ha en location. 24 ha quittaient la ferme du fait de leur reprise par deux propriétaires.

Le Comité technique de la Safer a proposé cinq candidats à Madame Tanfin, classés par ordre de préférence. « J’ai choisi le numéro 2 de la liste, explique l’agricultrice aujourd’hui à la retraite, car il s’agit du fils d’un de nos voisins, que nous connaissons et en qui nous avons confiance ».

C’est donc Thomas Devulder, 19 ans, qui reprend l’exploitation. « Je souhaitais m’installer au plus tôt, dit-t-il, sans avoir à attendre que mes parents, qui sont encore jeunes, prennent leur retraite. Comme mon frère ainé travaillait déjà avec eux, nous avons créé à quatre un Gaec pour acheter les bâtiments, le matériel et le cheptel de Madame Tanfin. Quant à moi, je loue les 70 ha de mon exploitation à différents propriétaires, dont mes parents qui ont acheté les 30 ha qui étaient à vendre. Et comme plus du tiers des terrains étaient contigus, nous avons pu procéder à un regroupement parcellaire pour optimiser nos déplacements ».

Voilà un projet solide, qui assure une installation pérenne et a permis à une agricultrice de céder son exploitation dans de bonnes conditions.

Newsletter de Juillet 2014

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite