Les Safer et les territoires périurbains

Lors de leur dernier congrès national à Paris, le 1er décembre 2011, les Safer ont présenté un rapport d''orientation sur leur action en zones périurbaines.


Ce rapport présente tout d''abord un état des lieux du territoire périurbain en France. Il rappelle qu''entre 1999 et 2008, le territoire des grands pôles urbains a progressé de 22 % et celui du périurbain de 42 %, alors que leurs populations respectives progressaient de 9 % et de 39 %. Parallèlement, la densité de population a diminué fortement. Il se confirme donc que l''on assiste en France à un étalement généralisé de la ville et de la campagne résidentielle.


Aujourd''hui, les logiques urbaines s''imposant à l''agriculture, la préservation des espaces agricoles relève à la fois des politiques urbaines, du logement et de l''aménagement du territoire. L''avenir de l''agriculture ne dépend plus uniquement des politiques agricoles.


Cette situation rend plus complexe la recherche de l''équilibre entre une agriculture nourricière, paysagère, environnementale, sociétale et économique.


Fortes d''une expérience de 50 ans sur l''ensemble du territoire, les Safer ont su mettre en œuvre une connaissance des territoires, de leurs enjeux et de leurs intervenants multiples. Elles ont également développé un métier d''opérateur capable d''expertiser, acheter, vendre, échanger et stocker du foncier dans le respect de procédures spécifiques, adaptées et contrôlées.


Ces modes d''intervention ont cependant dû être adaptés à la spécificité des zones périurbaines, avec notamment une offre de services plus pertinente en matière d''observation foncière et de veille foncière active. Celles-ci sont mises en œuvre au moyen de l''outil « vigifoncier », mis à disposition des collectivités dans le cadre d''un partenariat structuré.


Enfin, les Safer ont affiché unanimement des orientations claires sur les efforts qu''elles doivent encore accomplir pour répondre pleinement aux enjeux du périurbain.


Ces efforts portent notamment sur la nécessité de diversifier les partenariats et de développer les conventions avec les collectivités, dans la mesure où les Safer sont des opérateurs fonciers qui ne conduisent pas de politique de développement ou d''aménagement, mais proposent leurs compétences techniques pour la définition de stratégies foncières et leur mise en œuvre.


Il en est attendu une multiplication des offres de services notamment les diagnostics fonciers, qui sont un outil innovant contribuant essentiellement à la protection des espaces agricoles.


Les Safer doivent également être acteurs dans la recherche systématique de compensation et assurer une présence et une compétence renforcée sur le territoire périurbain.


Tels sont les axes proposés aux Safer pour les prochaines années concernant le territoire périurbain.


  Newsletter de Janvier 2012

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite