Le partenariat EPF-Safer entre en action

Depuis plus de 30 ans, la Safer Flandres-Artois accompagne l’Etat, les collectivités et leurs établissements publics dans leur politique de protection des espaces agricoles et naturels de la région. Dans ce cadre, l’objectif de la Safer est double : permettre la maîtrise d’unités foncières classées pour leur haute qualité environnementale principalement non agricole ou, quand il s’agit de territoires agricoles, accompagner les agriculteurs et les porteurs de projets à la mise en place de pratiques agricoles adaptées en veillant au maintien d’une activité agricole économiquement viable.

 

La Safer ayant comme mission principale la protection des terres agricoles et des espaces naturels et le développement agricole des territoires, son conseil d’administration a décidé de rester positionné et actif sur ce domaine d’activité pour conserver une approche agricole indispensable pour l’aménagement des territoires de la région.

 

 

La naissance du partenariat EPF-Safer


« Pour intervenir dans les campagnes, il est apparu essentiel de privilégier la complémentarité avec la Safer, souligne Marc Kaszynski, Directeur général de l’Etablissement Public Foncier Nord Pas de Calais. Celle-ci connaît parfaitement le monde agricole. Elle peut intervenir pour faciliter les négociations avec les exploitants et les propriétaires et trouver des solutions si un projet engendre des difficultés en termes de foncier agricole. En particulier, elle est en mesure de constituer des portefeuilles de terrains pour compenser les exploitants subissant éventuellement des emprises pour des projets environnementaux ».

 

C’est ainsi qu’un partenariat EPF-Safer-Région a été signé en 2011 ciblant directement la mise en œuvre de la trame verte et bleue et du Plan Forêt Régional. L’EPF peut mobiliser de son côté des leviers financiers alors que la Safer peut apporter son expertise et sa connaissance du milieu rural.

 

Cette convention prévoit les modalités d’intervention conjointe de chaque établissement. Avant approbation de tout projet de maîtrise foncière, la Safer réalise une étude foncière, en évaluant la portée du projet sur les exploitations agricoles locales.

 

En fonction de la nature des terrains, ou si des travaux d’aménagement sont à prévoir, un programme d’intervention peut ensuite être élaboré en concertation avec la collectivité locale, maître d’ouvrage du projet. Les travaux sont financés à 50 % par l’EPF. Une aide complémentaire peut être demandée par la collectivité à différentes instances, dont la Région.

 

 

La concrétisation des premiers projets


Depuis 3 ans, la Région et l’EPF ont mené une campagne de communication vers les collectivités territoriales pour les informer des possibilités de financement dont ils disposent et leur demander leurs intentions. D’où le délai entre la signature de la convention Région-EPF-Safer et la concrétisation des premiers projets.

 

Aujourd’hui, des études foncières sont en cours de réalisation par la Safer sur deux territoires : le Marais du Boudou à Chocques et la zone d’expansion de crue à Estrée-Blanche. Elles permettront d’apporter les éléments de connaissance indispensable dont ceux concernant l’activité agricole pour établir, s’il y a lieu, un programme opérationnel adapté.

 

Newsletter d'Avril 2014

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite