La préservation des coteaux calcaires du Boulonnais

La Safer est intervenue pour que des pelouses calcicoles situées sur les coteaux calcaires du Boulonnais, au sein du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, retrouvent leur destination de pâturage au sein d’un couloir écologique à enjeu de biodiversité.

 

Dans le cadre de son partenariat avec le Conservatoire d'Espaces Naturels du Nord - Pas-de-Calais, la Safer mène une veille foncière sur différents territoires sensibles de la Région du Nord – Pas-de-Calais qu’il est impératif de protéger pour maintenir les équilibres écologiques. C’est ainsi, qu’après avoir été avertie par un notaire qu’un terrain de 13 ha se trouvant au sein du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale allait se vendre, elle n’a pas manqué de signaler l’imminence de cette opération à son partenaire environnemental.

 

Conserver les pelouses calcicoles, éviter le boisement

 

« Le Conservatoire nous a à son tour contacté pour nous demander notre avis, se souvient Caroline Delelis, Responsable Patrimoine Naturel pour le Parc. Pour nous, il ne faisait aucun doute qu’il fallait protéger l’espace en question. Situé sur les communes de Bainghen et Longueville, il fait partie d’un corridor de coteaux calcaires riches en biodiversité, classés Natura 2000 et inclus dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique. La moitié du terrain est constituée de pelouses calcicoles qu’il convient de maintenir ouvertes, en évitant qu’elles ne s’embroussaillent davantage ou, pire, ne soient boisées, ce qui réduirait considérablement leur richesse botanique ».

 

Il fallait donc rendre la partie ouverte du terrain à sa destination d’origine : l’élevage. En accord avec le Conservatoire et le Parc, la Safer a préempté et cherché un candidat à l’achat qui serait d’accord pour ne pas boiser et établir un éleveur sur l’espace à préserver.


La Safer trouve un acquéreur qui accepte les contraintes environnementales

 

La Safer a lancé un appel à candidatures en précisant les contraintes environnementales. Un accord a été trouvé avec un groupement forestier voisin du terrain qui s’est engagé à :

 

  • acheter les 13 ha,

  • louer la partie en pelouses calcicoles au Conservatoire d'Espaces Naturels du Nord - Pas-de-Calais avec un bail emphytéotique,

  • entretenir la partie forestière.

 

Le Conservatoire, quant à lui, a organisé, avec l’appui technique de la Safer, la mise à disposition des pelouses calcicoles à un éleveur de moutons, avec engagement de la part de celui-ci de respecter un cahier des charges environnemental. Cet agriculteur y trouve son intérêt en complétant son exploitation voisine, qui compte 150 brebis, avec un espace supplémentaire de pâturage.

 

« Ainsi, l’espace sera géré comme dans le même esprit que le reste du Parc, avec un objectif de développement durable mêlant préservation de l’environnement et activités humaines » conclut Caroline Delelis.


Newsletter de Juillet 2015

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite