EDITO



Denis Bollengier, Président de la Safer Flandres-Artois



Avec Vigifoncier et l'observatoire de la consommation des terres agricoles, les Safer se dotent d'un outil pour suivre année après année ou sur une période plus longue, l'évolution des surfaces agricoles, naturelles et urbanisées.

Non seulement, nous allons pouvoir globaliser ces données statistiques à l'échelle de la commune mais aussi par territoire de projet (EPCI, PNR, SCOT....) ou même au niveau départemental. Nous avons besoin de ces références afin de pouvoir mettre en évidence que la ressource « terres » se raréfie : l'artificialisation des sols, en raison de la construction de logements, de l'extension des infrastructures de transport et du développement économique, mais également les boisements, impactent régulièrement et progressivement l'activité agricole.


Pourtant, il nous faudra continuer à produire plus de denrées issues de l'agriculture afin de nourrir une population mondiale qui devrait passer le cap des neuf milliards d'habitants d'ici à 2050. Dans ce contexte, la production agricole va devoir augmenter de 70 % d'après les études réalisées par la FAO en 2009.


Il en va donc de la responsabilité de chacune et chacun d'entre nous de protéger notre foncier pour les générations futures.


D'ailleurs, à ce titre, la Safer participe activement aux travaux des CDCEA des deux départements du Nord et du Pas-de-Calais en communiquant des éléments concrets contribuant à la motivation des avis qui y sont rendus. Sur cette problématique, nous pouvons apporter notre service et notre connaissance des territoires pour mieux appréhender encore, par notre expertise, l'économie du foncier.


Bonne lecture...

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite