Intermédiation locative réussie à Coulomby




Hubert LEBRIEZ (cédant)

Sébastien PRUVOST (jeune agriculteur)
Philippe RANSON (Directeur Technique de la Safer Flandres-Artois)

de gauche à droite



M. et Mme Sébastien PRUVOST

et leurs jumeaux

Les frères Lebriez souhaitaient céder leur ferme, située sur le hameau de Harlettes, à Coulomby (62), en privilégiant une transmission vers un jeune agriculteur. Ils étaient quatre, réunis au sein d'une EARL, trois d'entre eux étant exploitant, et un autre à la retraite. L'exploitation ne manquait pas d'attraits : 60 ha, pour un troupeau de vaches laitières de race Holstein, très performant, produisant 10 000 litres de lait par tête. Le tout avec un quota laitier de 400 000 litres, une maison d'habitation et des bâtiments d'exploitation aux normes.

Pour autant, l'affaire s'avérait complexe : la maison et 17 ha appartenaient à une indivision Lebriez de huit frères et sœurs, le corps de ferme était la propriété de l'EARL et le reste des terrains, soit 43 ha, était en location auprès de quatorze propriétaires. Autant dire que trouver une stratégie commune, permettant de maintenir l'intégrité de l'exploitation, n'était pas évident.

La Safer, un partenaire tenace

« La Safer est venue vers nous alors que nous avions commencé les démarches, sans succès, se souvient Hubert Lebriez. Nous lui avons confié un mandat de recherche. Et j'en suis pleinement satisfait ! Car en dépit d'un contexte familial difficile et de la diversité des propriétaires, la transmission a eu lieu vers un jeune pour 55 ha sur 60, soit la quasi-totalité de l'exploitation ».

Reste qu'avant d'arriver à sa conclusion, le projet a connu quelques rebondissements. Il a fallu toute la ténacité et le savoir-faire de la Safer pour aboutir à un dénouement heureux. Celle-ci s'est d'abord rapprochée des propriétaires pour la partie en fermage, afin d'obtenir de leur part l'engagement de continuer à louer au successeur des frères Lebriez. Elle a également acquis quelques terrains, pour cinq ha. Parallèlement, elle a procédé à une évaluation de la valeur des biens, validée par un expert agricole. Enfin, elle a sélectionné et présenté un premier candidat, qui a été adoubé par les frères Lebriez. Mais qui, au final, a vu son dossier de financement refusé par les banques. Il a donc fallu lancer une nouvelle recherche. Une dizaine de repreneurs se sont manifestés. Deux ont été retenus, qui avaient des profils et des projets équivalents consistant à regrouper leur exploitation avec celle de leurs parents. C'est finalement Sébastien Pruvost qui a eu la priorité en raison de la proximité entre le site cédé et celui de sa famille : seulement huit kilomètres, contre 30 pour son homologue.

Une installation qui a tous les atouts pour durer

Sébastien Pruvost, âgé de 27 ans au moment de sa candidature, était salarié agricole de ses parents, dans une ferme de 64 ha dédiée à la production bovine, complétée par un élevage de chiens de 100 reproducteurs et une activité de famille d'accueil. Le projet qu'il présentait associait sa compagne, qui cesserait son emploi pour travailler sur l'exploitation.

L'installation a eu lieu début mai 2012, sachant que les DPU devaient être transférées avant le 15 mai. « Je me suis associé avec ma famille au sein d'une EARL dite « des Sources de la Liane » qui regroupe maintenant le site de Harlettes et celui de mes parents à Quesques », précise le jeune agriculteur. L'EARL a acheté le corps de ferme, et le jeune couple la maison. Les parents ont acquis 21 ha, mis à disposition de l'entreprise agricole avec un bail de 18 ans. Enfin, 26 ha sont loués aux propriétaires des autres terrains en bail rural, et 8 ha en bail précaire.

« Tout se passe comme prévu, résume Sébastien. La Safer a pris les choses en main, tant auprès du cédant que des propriétaires, avant la transmission, et, durant celle-ci, en relation avec le CER France, la Chambre d'agriculture, afin d'obtenir les aides nationales, la banque, pour obtenir un prêt, le notaire, pour sécuriser l'opération sur le plan juridique… »

Aujourd'hui, toute la famille est au travail. La sœur de Sébastien a rejoint l'EARL pour s'occuper de l'élevage canin… et le jeune couple a eu des jumeaux. La succession est doublement assurée.

 

Newsletter de Juillet 2013

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite