Création d'une zone maraîchère à Wavrin

Afin d’encourager le développement de filières maraîchères et horticoles de proximité, Lille Métropole Communauté Urbaine a décidé de mettre à disposition de porteurs de projet une douzaine de parcelles sur une zone de 47 hectares située sur la commune de Wavrin. Les terrains sont encore pour quelques mois la propriété de la Safer. Elle les avait acquis dans le cadre d’opérations d’aménagement comme la création d’une quatre voies sur la RN 41. Ils seront cédés prochainement à la collectivité qui les louera aux agriculteurs dès qu’ils seront prêts à s’installer.

Une sélection des candidats sur des critères professionnels

« Nous avons trois objectifs, rappelle Bernard Delaby, Vice-Président de Lille Métropole en charge de l’économie agricole. D’abord, soutenir l’installation de jeunes agriculteurs, pour créer des emplois et maintenir l’activité agricole dans la région. Ensuite, protéger l’environnement, en instaurant des circuits courts d’approvisionnement alimentaire, qui plus est avec des produits issus d’une agriculture raisonnée. Enfin, aménager une zone ‘vitrine’ jouant un rôle de pilote pour une profession intégrée dans son territoire ».

La Communauté Urbaine a lancé un premier appel à candidatures en 2013, en relation avec un ensemble de partenaires dont la Safer, la Chambre d’agriculture, la Région Nord-Pas-de-Calais, le Département du Nord, Terres de lien, la FRCUMA… représentés dans un Comité de pilotage. Elle a reçu une trentaine de réponse.

« En partenariat avec ce Comité de Pilotage, la Safer a tenu à examiner les dossiers au sein du Comité Technique comme pour une attribution classique, souligne Francis Vermersch, Président du Comité technique Safer de Lille. Cela pour que les terrains soient alloués à des agriculteurs choisis sur des critères professionnels, donnant toutes les chances de réussite aux différents projets ».

Au final, six candidats ont été retenus et ont donné suite à leur attribution. Ils s’installeront sur des surfaces allant de 2,5 à 6 ha, selon leur choix d’activité : maraîchage, arboriculture et plantes aromatiques. Ils ont tous opté pour une agriculture biologique.

Des installations définitives en 2015

Il était prévu à l’origine de réaliser une première tranche d’installations sur 15 ha. Elle est passée à 20,5 ha pour répondre aux besoins des dossiers présentés. Une deuxième tranche portera sur 10 ha dans un avenir proche, en intégrant le retour d’expérience de l’opération en cours. Le reste de la surface sert à la réalisation des accès aux parcelles, à la création d’un hangar où les agriculteurs pourront entreposer leur matériel (en CUMA), à la réalisation d’un forage pour l’irrigation et enfin à l’organisation d’une zone dite de « test » destinée à la formation des porteurs de projet de la deuxième tranche d’installation. « Ceux de la première tranche ont suivi des formations en 2014, ce qui a permis, pour eux-mêmes comme pour le Comité Technique, de vérifier sur le terrain leur détermination à mener à bien leur projet », précise Francis Vermersch.

Aujourd’hui, l'hangar est en cours de construction et les six porteurs de projet ont accès à leurs parcelles pour commencer à les préparer dans le cadre de conventions d’occupation précaire avec la Safer. Ils ne pourront réellement les exploiter que lorsque l'hangar sera terminé et que le forage aura été effectué. Les terrains seront alors cédés à Lille Métropole Communauté Urbaine qui leur louera avec des baux agricoles.

« Nous avons là un beau projet qui avance bien, car il est porté par l’ensemble des partenaires, conclut Bernard Delaby. Le Comité de pilotage rencontre chaque mois les porteurs de projet. Chacun peut témoigner de son engagement et de sa motivation. Je leur souhaite de réussir ».


Newsletter de Novembre 2014

 
Service proposé par SAFER - Powered by MagicSite